Group of businesswomen meeting in the office

Vos stagiaires ont un coup de mou, ils s’endorment, baillent, décrochent.
Rassurez-vous, ça arrive à tout le monde.

Avec le traitement qui suit,  ils seront vite remis sur pied.

A pratiquer plusieurs fois par jour :

  1. Une bonne dose d’humour
    Ça détend et ça marque les esprits. Combien de fois les participants se souviennent de l’apport grâce à la blague qui y est associée.
  2. Des réflexions, analyses régulières
    C’est leur formation. Les participants sont des professionnels. C’est à eux, grâce un peu à nous certes, de trouver leurs solutions.
  3. Du mouvement ; faites-les bouger
    Nous avons besoin de mouvement. Le cerveau pour être efficace. Nos jambes pour se dégourdir. Notre nuque pour se relâcher.
  4. Enervez-les, choquez-les
    C’est juste pour les faire réagir. Pour les faire sortir d’un ronron qui pourrait s’installer.
  5. Posez des questions à foison, sur eux-mêmes, leurs résultats
    La bonne vieille méthode interrogative. Et ça marche ! Ils répondent, réfléchissent. Ils sont acteurs de leur formation.
  6. Donnez-leur régulièrement des signes de reconnaissance
    L’Analyse Transactionnelle nous a expliqué à quel point l’être humain en a un besoin vital. Valoriser les participants, avec sincérité, le juste dosage et à bon escient les stimule positivement.
  7. Surprenez-les par vos propos, mimiques, postures
    Faites le clown si nécessaire, et si vous vous en sentez capables. C’est pour les tenir éveillés, intéressés. Attention de ne pas tomber dans le one man (ou woman) show ! Ce n’est ni le lieu ni le but.
  8. Faites-les jouer
    Le stagiaire est très joueur. Le formateur aussi. Super ! Et les exemples de jeux ne manquent pas : le quizz de folie, le match, la dernière idée, qui suis-je ?…et il y a tout ce qui est jeu plateau à contextualiser et à déployer à l’infini.
  9. Acceptez quelques digressions
    Parler de sujets extra professionnels qui les intéressent est un bon ré activateur. Ce  sont des micros pauses. Le juste dosage est important.
  10. et puis surtout, ….. FAITES-LES BOSSER
    Ils sont là pour ça bon sang 🙂

Nous lire